Vie quotidienne en Malaisie

Publié le par stef et doug

La vie n’est vraiment pas chère ici, on retrouve les joies du WIFI gratuit, des laveries où on dépose notre linge le matin pour le retrouver tout propre le soir, les plats typiques délicieux à des prix dérisoires, les bungalows sur la plage et le rêve à des prix raisonnables.

Les gens sont charmants et nous saluent souvent, c’est bien agréable ! Un autre monde que l’Europe !

La Malaisie est pluriculturelle avec les Malais musulmans, les Chinois bouddhistes et les Indiens hindouistes. C’est un mélange de langues, de religions et de culture qui est intéressant à voir. Les musulmans ici sont tolérants : les femmes musulmanes qui se baignent complètement habillées côtoient les touristes ou les chinoises qui se baignent en bikini et portent des shorts en jeans court. Ca peut être surréaliste d’être dans une rue d’un Chinatown et d’entendre soudain les prières de la mosquée voisine !

On adore leur spécialités culinaires : le riz frit (nasi goreng) et les nouilles sautées avec plein de sauces délicieuses plus ou moins épicées. Le murtabak (sorte de grande crêpe fourrée au mouton, bœuf, poulet et œuf), le roti Canai (crêpe un peu feuilletée que l’on trempe dans une sauce au curry) sont des délices venant d’Inde. Et puis la cuisine Nyonyang mélange chinois-malais avec ses laksa (bouillons au noix de coco et fruits de mer) ou encore son poulet caramélisé dans des sauces épaisses nous a beaucoup plu.

Comme c’est un pays en majorité musulman, on ne trouve pas toujours de l’alcool et du porc. Et vu le niveau de vie du pays, l’alcool et les bières sont assez chers.

Il y a de la vie dans les rues le soir, de l’animation avec les gens qui sortent en famille manger dans les petits stands, les marchés de nuit, les bars ouverts. On retrouve un peu ce qui nous avait tant manqué en Nouvelle Zélande et en Australie.

Les trishaw sont des sortes de pousse-pousse à vélo décorés de fleurs et avec des baffles à l’arrière qui diffusent de la musique forte et branchée. Beaucoup de touristes les empruntent pour faire un tour dans les quartiers typiques.

Les malaisiens ont une manière très particulière d’écrire l’anglais : ils l’écrivent comme eux le prononcent. Ex : sos pour sauce, epal pour apple (pomme), tiket kaunter pour ticket counter (guichet des tickets),… C’est très drôle, il faut souvent lire tout haut pour comprendre ce qu’ils ont voulu dire !

Les toilettes sont souvent des toilettes à la turque sans papier toilette car il y a un tuyau d’eau pour se nettoyer les fesses J

Les temples bouddhistes font très kitch et pacotille en Malaisie, nous avons largement préféré les temples de Thaïlande.

L’infrastructure hôtelière laisse un peu à désirer tout comme l’entretien général des rues, des maisons, l’arrière des plages. Il y a beaucoup de travaux laissés en plan avec le matériel abandonné qui pourri sur place et pas mal de détritus qui traînent. C’est surprenant de la part du pays le plus développé d’Asie et surtout si on compare avec la Thaïlande sa voisine qui est impeccable à tous ces niveaux (et encore moins chère…)

Publié dans Malaisie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article